Une intervention armée sur Hong-Kong en ligne de mire…

Est-ce que le gouvernement chinois est sur le point de lancer une intervention armée sur Hong-Kong pour rétablir l’ordre ? La question se pose, d’autant plus depuis ce jeudi 15 août où nous avons pu assister au déploiement des troupes chinoises à Shenzen, aux portes du territoire indépendant de Hong-Kong.

Nous sommes clairement dans l’ambiance d’une veillé d’armes depuis ce jeudi, à la frontière de Hong-Kong, dans la ville de Shenzhen en Chine. Au cours de cette journée, des militaires se sont postés avec notamment une cinquantaine de véhicules militaires (notamment des blindés) devant la frontière. En supplément, au sein de l’enceinte du stade de la ville, des camions ont été stationnés, camions servant notamment au transport de troupes. Et lorsque de l’on interroge la population chinoise vivant dans les alentours, le constat est unanime, selon eux une intervention armée est utile et justifiée.

En parallèle, le conflit entre les deux gouvernements a radicalement fait baisser le nombre de touristes. Même si les rues restent tout de même animées entre les diverses manifestations, les récents évènements impactent tout de même l’affluence touristique « Sur les deux premières semaines d’août, on observe une baisse de 50% des réservations de l’étranger et aussi de la Chine continentale », a précisé Alice Chan, du Comité du tourisme de la ville.

Pour faire simple, chacun est particulièrement inquiet à la veille des manifestations habituelles de fin de semaine. C’est dans ce climat que l’intervention armée de la part de la Chine reste particulièrement priorisée, que la France appelle les deux camps à la discussion, et que Trump s’inquiète particulièrement d’une répression qui peut vite s’avérer très agressive et violente.

Source de l’image utilisée : https://www.wsj.com/articles/chinese-troops-in-hong-kong-keep-low-profile-but-stand-ready-11565102155