TikTok gagne du temps sur sa vente américaine

Le délai de TikTok pour finaliser un acheteur américain a été prolongé pour la deuxième fois en moins d’un mois. L’administration Trump a donné mercredi au propriétaire chinois de l’application vidéo courte durée, ByteDance, jusqu’au 4 décembre pour conclure un projet de rachat par Oracle et Walmart, selon un porte-parole du département du Trésor.

Une deadline initiale au 12 Novembre

« Le Comité sur les investissements étrangers aux États-Unis a accordé à ByteDance une prolongation d’une semaine… pour lui donner le temps d’examiner une soumission révisée que le Comité a récemment reçue », a déclaré le porte-parole.

Dans un décret de cet été, Trump a fixé au 12 novembre la date limite pour que ByteDance se sépare de TikTok, qui compte plus de 100 millions d’utilisateurs aux États-Unis. Mais alors que la date limite approchait et disparaissait, la confusion régnait sur les conséquences que pourrait avoir TikTok. Le décret de M. Trump ne dit pas que TikTok sera interdit s’il ne respecte pas la date limite ; en fait, il ne prévoit aucune conséquence.

Au début de ce mois, le gouvernement américain a discrètement prolongé ce délai de deux semaines, jusqu’au vendredi 27 novembre, et a maintenant fait avancer le projet.

TikTok n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaires.

Donald Trump en guerre contre l’application

Trump a qualifié TikTok de danger pour la sécurité nationale – une affirmation que la société a rejetée et dont les experts en cybersécurité doutent – il a publié un autre décret en août qui aurait rendu illégale toute relation d’affaires avec la société.

Ces deux mesures ont été temporairement bloquées par les juges fédéraux après que TikTok et les créateurs de contenu de TikTok aient engagé des poursuites dans des affaires distinctes pour les empêcher d’entrer en vigueur.

La solution proposée par ByteDance à l’ordonnance, à savoir l’accord avec Walmart et Oracle, prévoit la réorganisation de TikTok en une nouvelle société mondiale dont le siège social serait situé aux États-Unis, les investisseurs américains représentant la majorité de la propriété de la nouvelle société.

Trump a provisoirement approuvé cet accord en septembre lorsqu’il a été annoncé. Mais l’arrangement doit encore être finalisé par le gouvernement américain. (Il devrait également encore recevoir le feu vert des régulateurs chinois).

Pour l’instant, jusqu’à vendredi prochain, les utilisateurs de TikTok pourront toujours accéder à l’application alors que l’interdiction de l’administration Trump reste suspendue en raison d’un litige.