Poutine déclare que le premier vaccin au monde a été approuvé

La Russie a annoncé le premier vaccin au monde pour Covid-19, car elle craint de ne pas avoir entièrement testé son produit.

En annonçant l’approbation réglementaire d’un vaccin test produit par l’Institut Gamaleya de Moscou après des essais réduits, Vladimir Poutine a déclaré que les tests avaient montré que le produit était sûr, fonctionnait efficacement et formait une immunité à long terme.

Un test réalisé sur la fille de Poutine elle-même

« Une de mes filles a fait l’inoculation elle-même », a-t-il déclaré avant une réunion du cabinet mardi matin. « Après la première injection, sa température est montée à 38, mais le lendemain, elle dépassait à peine 37 ».

Selon la vice-premier ministre Tatyana Golikova, la Russie prévoit de commencer à vacciner le personnel médical en août, la vaccination de masse devant commencer au début de l’année prochaine.

La Russie s’est engagée dans la course à l’approbation du premier vaccin au monde, avec Kirill Dmitriev, responsable du fonds souverain du pays, qui compare cette recherche au lancement du premier satellite au monde.

Le vaccin russe utilise des souches adaptées d’un virus qui provoque généralement le rhume, mais les chercheurs n’ont pas apporté la preuve de son innocuité et de son efficacité. L’approbation réglementaire est arrivée plusieurs mois avant l’achèvement prévu des essais cliniques.

Des craintes apparaissent à l’horizon quant à  l’objectif de ce vaccin

Cette rapidité et ce manque de transparence ont alimenté les craintes que la géopolitique n’ait été privilégiée au détriment de la science.

Lors d’une audition au Congrès le mois dernier, Anthony Fauci, l’homme qui dirige l’effort américain de lutte contre les coronavirus, a mis en garde contre les dangers d’un vaccin insuffisamment testé.

« J’espère que les Chinois et les Russes testent réellement le vaccin avant de l’administrer à qui que ce soit », a-t-il déclaré. « Les allégations selon lesquelles un vaccin serait prêt à être distribué avant d’avoir été testé sont pour le moins problématiques ».