Pfizer demande le lancement de son vaccin

Pfizer et BioNTech vont demander vendredi à la Food and Drug Administration une autorisation d’utilisation d’urgence pour leur vaccin contre les coronavirus.

Si la demande de Pfizer est approuvée, le vaccin sera probablement limité et déployé en plusieurs phases, les travailleurs de la santé, les personnes âgées et les personnes souffrant de problèmes de santé sous-jacents recevant les premières inoculations. Les travailleurs essentiels, les enseignants et les personnes vivant dans des refuges pour sans-abri et des prisons seraient probablement les suivants, suivis par les enfants et les jeunes adultes.

Une question de semaines

Le processus de la FDA devrait prendre quelques semaines, et une réunion du comité consultatif chargé d’examiner le vaccin a été provisoirement prévue pour début décembre. Certains Américains pourraient recevoir leur première dose du vaccin dans un mois environ.

« Le dépôt de la demande aux États-Unis représente une étape cruciale dans notre démarche visant à fournir un vaccin COVID-19 au monde entier et nous avons maintenant une image plus complète à la fois de l’efficacité et du profil de sécurité de notre vaccin, ce qui nous donne confiance en son potentiel« , a déclaré le Dr Albert Bourla, PDG de Pfizer, dans un communiqué.

L’annonce de vendredi est intervenue deux jours après que Pfizer ait déclaré qu’une analyse finale des données avait révélé que son vaccin contre les coronavirus avec BioNTech était efficace à 95 % pour prévenir la COVID, qu’il était sûr et qu’il semblait repousser les maladies graves.

L’analyse finale a évalué 170 infections confirmées par Covid parmi les plus de 43 000 participants à l’essai en phase finale. Les sociétés ont déclaré que 162 cas de Covid ont été observés dans le groupe placebo contre huit cas dans le groupe qui a reçu ses deux doses de vaccin. L’efficacité du vaccin a donc été estimée à 95%, ont-ils déclaré.

Le premier vaccin potentiellement sur le marché

Pfizer est le premier dans la course au vaccin Covid à faire une demande d’utilisation d’urgence auprès de la FDA. Son vaccin contient du matériel génétique appelé ARN messager, ou ARNm, qui, selon les scientifiques, provoque le système immunitaire à combattre le virus. Le vaccin nécessite une température de stockage de moins 94 degrés Fahrenheit, ce qui pourrait poser des problèmes pour sa distribution à grande échelle. En comparaison, le vaccin de Moderna doit être stocké à moins 4 degrés Fahrenheit.

Pfizer a annoncé le 22 juillet que les États-Unis ont accepté d’acheter 100 millions de doses de son vaccin pour un montant pouvant atteindre 1,95 milliard de dollars. Cet accord, qui s’inscrit dans le cadre de l’opération Warp Speed du programme de vaccination de l’administration Trump, permet aux États-Unis d’acquérir 500 millions de doses de vaccin supplémentaires. Bourla a déclaré le 9 novembre que la société est en bonne voie pour produire jusqu’à 50 millions de doses de vaccins cette année et jusqu’à 1,3 milliard de doses en 2021.

Elle a déjà commencé à déposer des demandes auprès de plusieurs organismes de réglementation dans le monde, notamment l’Agence européenne des médicaments et la Medicines & Healthcare Products Regulatory Agency au Royaume-Uni.

Le Dr Anthony Fauci, le principal expert en maladies infectieuses du pays, a déclaré qu’un vaccin pourrait être disponible pour tous les Américains d’ici avril ou juillet.