Les problèmes de transport se poursuivent en France avec une grève record

Les voyageurs et les habitants des banlieues en France sont confrontés à des problèmes de déplacement plus importants ce vendredi, alors que les grèves de longue durée se poursuivent. Il y a cependant une légère amélioration du nombre de trains en circulation.

Alors que la grève des transports en cours contre le plan de réforme des retraites du gouvernement français est entrée dans sa trentième journée record, le nombre de trains en circulation a légèrement augmenté par rapport aux jours et semaines précédents.

Les deux tiers des trains TGV étaient en service ainsi que 70 % des services à grande vitesse à bas prix OuiGo.

Environ un tiers des trains de grandes lignes Intercité étaient également en service ainsi qu’environ la moitié des trains TER régionaux. Les deux services ont toutefois été perturbés dans plusieurs régions le vendredi, des bus assurant une partie des trajets TER.

En région parisienne, deux services Transilien sur cinq étaient en service. Le nombre de travailleurs SNCF en grève est en baisse constante depuis le début de la grève, mais le nombre de conducteurs rejoignant le mouvement reste assez élevé, ce qui explique la persistance de perturbations généralisées.

Jeudi, environ un tiers des conducteurs de train étaient en grève, contre plus de 70 % au début du mouvement qui a débuté le 5 décembre.

L’opérateur ferroviaire RATP a également mis en garde contre la poursuite des perturbations du trafic sur le réseau du métro parisien vendredi. Dix des 14 lignes de métro (3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11 et 13) offraient des services limités aux heures de pointe du matin et du soir (de 6h30 à 9h30 et de 16h30 à 19h30) sur les principales sections des lignes.

La ligne 2 offrait un service réduit pendant l’heure de pointe du matin, tandis que la ligne 12 ne fonctionnait que pendant l’heure de pointe du soir. La ligne 3bis ne fonctionnerait également que le soir, mais avec des services limités.

Image à la une par Reuters.com