L’économie chinoise touchée, mais pas coulée…

Il ne cesse de le scander depuis les derniers mois, « L’économie de la Chine s’effondre ». En menaçant une nouvelle fois la Chine d’une hausse des droits de douanes sur toutes les importations provenant de Chine, Donald Trump a bien pour projet de faire taire le géant asiatique et le forcer à opter pour la solution d’un accord commercial.

Concrètement, la guerre commerciale actuelle est un challenge supplémentaire que doit relever la deuxième économie mondiale. Elle fait notamment déjà face à des défis de taille comme le ralentissement de sa croissance, son surendettement, des sociétés publiques moins efficaces et particulièrement en déficit…

Dans une telle situation favorable aux États-Unis, les nouvelles sanctions douanières annoncées par Donald Trump seraient bien en mesure d’impacter durement la Chine. Pourtant, malgré de telles prévisions, les analystes pensent que Pékin est parti pour faire le dos rond en attendant les prochaines élections présidentielle américaine et notamment un éventuel nouveau président plus clément. On peut également noter la réaction du président chinois Xi Jinping, qui a tout de même fini par admettre que le pays était dans une situation plutôt « complexe », tout en appelant à « résister ».

De plus, selon une note du cabinet d’experts Sinolnsider, « Chaque fois que le Parti communiste chinois admet quelque chose, la réalité est généralement bien pire ».

Malgré cela, Xi Jinping estime tout de même que « le navire de l’économie chinoise est en mesure d’affronter les vagues », faisant tout de même face à une économie affichant une croissance de 6.2%, score le plus faible depuis pas moins de 27 ans.

Ainsi, pour une fois, les propos de Donald Trump semblent bel et bien avérés. Le mois dernier, le domaine d’activité manufacturier chinois a reculé pour son troisième mois d’affilée. Ce dernier faisant face à un recul des commandes à l’exportation.

Source de l’image à la une