La France déploie le porte-avions Charles de Gaulle pour soutenir les opérations au Moyen-Orient

« Le porte-avions français à propulsion nucléaire Charles de Gaulle est chargé d’un rôle de soutien au Moyen-Orient pour appuyer les actions militaires du pays dans la région », a déclaré jeudi le président Emmanuel Macron. Il a ajouté qu’une force de protection est fournie par des éléments navals d’Allemagne, de Belgique, des Pays-Bas, d’Espagne et de Grèce.

Le porte-avions apportera son soutien aux opérations Chammal prévues jusqu’à avril, a annoncé M. Macron lors d’un discours du Nouvel An aux militaires français.

Ce déploiement intervient dans un contexte de tensions croissantes entre l’Iran et les États-Unis, et la France craint que la lutte contre les terroristes d’État islamiques ne soit affaiblie dans ce contexte.

Le porte-avions et son groupe de combat composé de navires de guerre seront déployés dans la région dans le courant du mois et se termineront en avril. L’armée française a lancé l’opération Chammal, visant à soutenir l’armée irakienne dans la lutte contre l’État islamique, en 2014.

« Une fois de plus, notre porte-avions sera le centre d’opérations combinées entre plusieurs pays européens », a déclaré M. Macron. « L’Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas, l’Espagne, la Grèce participeront à l’escorte du Charles de Gaulle pendant cette mission », a-t-il ajouté.

Le navire de guerre a récemment terminé une modernisation de 18 mois au coût de 1,5 milliard de dollars qui comprenait des modifications du radar du navire et des systèmes d’atterrissage sur le pont.

Son groupement tactique est généralement composé de trois destroyers, d’un sous-marin et d’un navire de ravitaillement.

Le porte-avions a également soutenu la campagne de l’OTAN en Libye en 2011, et avant cela, il a participé à des opérations prouvant des opérations de vol au-dessus de l’Afghanistan en 2001.