Huawei répond à Trump dans cette nouvelle crise sino-américaine

Face à la crise actuelle entre Huawei et Trump, le patron de la firme chinoise a répliqué ce mardi suite aux plusieurs actions mises en place par les États-Unis pour limiter le développement mondial de l’entreprise.

Pour reprendre les propos du dirigeant lors de son récent entretien avec la presse : « Le gouvernement américain, par ses façons de faire à l’heure actuelle, montre qu’il sous-estime notre force ». Il répond ainsi directement à Donal Trump qui s’emploie activement à limiter la croissance du géant chinois depuis 2018.

Cette réponse de Ren Zhengfei apparaît quelques jours après que le gouvernement américain a mis en place un décret visant à interdire les entreprises américaines de faire un quelconque échange commercial dans le domaine des télécommunications avec les sociétés considérées à risques pour la sécurité du pays, Huawei en faisant partie.

Depuis la mise en place de cette interdiction, Google (dont le système d’exploitation Android est présent sur la majorité des smartphones sur le marché) a déclaré qu’il allait se voir obliger de mettre un terme aux relations commerciales entretenues avec le groupe chinois. En répercussion immédiate, Huawei n’aura plus accès à certains services proposés par Android, ainsi qu’à diverses applications Google telles que Google Maps ou encore Gmail.

A noter qu’une telle décision impacte de nombreuses sociétés américaines. Comme l’a indiqué l’agence Bloomberg, des producteurs de semi-conducteurs tels que Qualcomm ou encore Intel ont déclaré qu’ils allaient devoir également cesser toutes relations en tant que fournisseurs de la firme chinoise.

En réponse à cela, Ren Zhengfei a également déclaré : « Nous n’allons pas, à la légère et sur un coup de tête, nous passer désormais des puces américaines. Nous devons grandir ensemble », « Mais en cas de difficulté d’approvisionnement, nous avons des solutions de rechange. En période de paix, nous nous fournissions pour moitié en puces venant des États-Unis et pour moitié venant de Huawei. On ne pourra pas nous isoler du reste du monde ».