Alexei Navalny affronte de nouveau le gouvernement russe

Une enquête vidéo menée par la principale figure de l’opposition russe, qui prétend que le président Vladimir Poutine a dépensé des fonds illicites pour un extravagant palais de la mer Noire, a atteint plus de 20 millions de personnes en un jour après sa publication. L’équipe d’Alexei Navalny l’a diffusée après son incarcération à son retour à Moscou.

Un immense complexe au bord de la mer Noire

Selon l’enquête, la propriété aurait coûté 1 milliard de livres (1,37 milliard de dollars) et aurait été payée « avec le plus gros pot-de-vin de l’histoire ». Le Kremlin nie que la propriété appartienne au président. Les allégations selon lesquelles des fonctionnaires fédéraux gardaient un vaste complexe de palais sur la côte de la mer Noire étaient de pures absurdités, selon le porte-parole Dmitri Peskov.

L’enquête de la marine décrit la propriété comme étant 39 fois plus grande que Monaco. Le rapport a été publié mardi, soit deux jours après le retour d’Allemagne de M. Navalny, qui a été arrêté à l’aéroport.

Lundi, il a été placé en détention provisoire pendant 30 jours pour violation des conditions de mise à l’épreuve d’une peine avec sursis pour détournement de fonds qui, selon lui, est motivé par des raisons politiques. Une autre affaire contre lui devait commencer mercredi, mais elle a été reportée.

L’homme de 44 ans a failli être tué lors d’une attaque par un agent neurotoxique en août dernier, qu’il a personnellement imputée à M. Poutine. Le Kremlin nie toute implication. Les allégations de l’homme politique de l’opposition concernant l’implication des services de sécurité ont toutefois été confirmées par des rapports de journalistes d’investigation.

Que dit l’enquête ?

Le rapport affirme que la propriété dans la ville de villégiature de Gelendzhik a été construite en utilisant des fonds illicites fournis par des membres du cercle restreint de M. Poutine, y compris des chefs pétroliers et des milliardaires.

« [Ils] ont construit un palais pour leur patron avec cet argent », dit M. Navalny dans la vidéo.

Il prétend que le Service fédéral de sécurité russe (FSB) possède quelque 70 km2 de terrain autour de la résidence privée. Le rapport décrit divers détails de la propriété, et affirme qu’elle comprend un casino, un complexe de hockey sur glace souterrain et un vignoble.

« Elle possède des barrières imprenables, une zone d’interdiction de vol, et même son propre poste de contrôle frontalier », explique M. Navalny dans la vidéo. « C’est un État distinct à l’intérieur de la Russie », ajoute-t-il. « Et dans cet État, il y a un tsar unique et irremplaçable. Poutine ».